Aller au contenu principal
Comment réaliser des économies

Prime énergie : tout savoir sur les certificats d'économies d'énergie

Comment réaliser des économies dans une démarche de rénovation énergétique ? Les certificats d’économies d’énergie existent pour vous aider.

L'énergie est une ressource nécessaire pour le bon fonctionnement d'un logement et le bien-être des occupants. Sa consommation est à la base souvent de la hausse des dépenses familiales. La rénovation énergétique s'identifie dès lors comme la solution idéale pour réaliser des économies considérables. Elle peut être réalisée à moindre coût grâce aux certificats d'économies d'énergie.

Qu'est-ce que le certificat d'économie d’énergie ?

Les CEE, ou certificats d'économie d'énergie, désignent un dispositif gouvernemental mis en place pour assurer la réduction du coût des travaux liés à la rénovation énergétique. Ils ont vu le jour en 2006 mais sont inconnus du grand public. Ils donnent la possibilité d'avoir un remboursement d'une partie des fonds engagés lors des travaux de rénovation énergétique d'un logement ou d’un bâtiment professionnel.

Le mécanisme mis en place par l'Etat parait compliqué. Les CEE sont mis à la disposition des particuliers par les fournisseurs d’énergie et les distributeurs de carburant (Auchan, Carrefour, Leclerc, etc.) sous la forme d’une prime énergie. Cette prime à l’économie d’énergie permet aux bénéficiaires de profiter d'une aide financière intéressante pour réduire la facture des travaux destinés à améliorer la performance énergétique de leur logement. Pour toucher leur CEE, les fournisseurs d’énergie ont le devoir de faire la promotion des travaux consacrés aux économies d'énergie auprès des particuliers. Dans le cas contraire, en vertu du principe pollueur-payeur, ils seront sanctionnés financièrement. Un cercle vertueux, en quelque sorte.

Que devient la prime énergie pour la période
2018 à 2020 ?

Le dispositif des CEE s’est montré très performant sur les précédentes périodes et a donc été reconduit pour la période 2018 à 2020. Elle a démarré effectivement depuis le 1er janvier de l'année 2018. L'objectif fixé est de permettre à la France de s'inscrire résolument dans la transition énergétique. Elle envisage de progresser nettement dans l'atteinte des objectifs nationaux, régionaux et internationaux en fixant des objectifs ambitieux aux certificats d’énergie. Ceux-ci ont en effet été doublés par rapport à la précédente période, pour atteindre 1 600 TWh, dont un quart en direction des particuliers.

Au cours de cette 4ème période, on assistera à une simplification et une amélioration du dispositif des CEE. Le but est de pouvoir atteindre les ambitions de la Loi sur la croissance verte :

  • réduire, par rapport à 2012, de 30 % de consommation d’énergies fossiles et de 20 % d’énergie finale d’ici 2030,
  • réduire de moitié la consommation d’énergie finale pour 2050.

Une plateforme de dématérialisation des demandes de CEE (« Emmy ») a été créée et le prestataire tenant le registre remplacé, ses tarifs étant trop élevés. Point important pour les ménages, les seuils de revenus fixés pour définir l'état de précarité énergétique ont été modifiés.

Cependant, la forte augmentation des obligations pour les fournisseurs, et donc des coûts générés, entraîne une augmentation de la facture d’énergie pour le consommateur final.

Comment bénéficier de la prime énergie ?

La prime énergie est accordée par les fournisseurs d’énergie pour la réalisation de travaux d’économie d’énergie par un professionnel reconnu garant de l’environnement. La prime énergie peut par exemple accompagner les ménages modestes dans le remplacement de leur chaudière au fioul par une chaudière au gaz naturel.

Elle est accordée en fonction des ressources des ménages et de leur composition. Un ménage avec 1 enfant, dont les revenus n’excèdent pas 25 257 € pour par exemple en bénéficier. Pour cela, il devra effectuer une demande auprès de son fournisseur d’énergie. Ce n’est qu’après qu’il pourra signer le devis avec le professionnel RGE de son choix. A la fin des travaux, il enverra ses factures pour obtenir le versement de la prime sous forme de chèque ou virement, de bons d’achats ou encore en déduction de sa prochaine facture.

Le montant de la prime énergie varie selon les travaux réalisés et peut être cumulé avec le CITE (Crédit d’impôt transition énergétique) ou l’éco-PTZ (prêt à taux zéro).

N’hésitez pas à nous contacter au 32 94 ou sur http://prime-renovation.fr.eni.com/ pour toute demande de travaux de rénovation !

Nos garanties

Meilleur fournisseur énergétique 2019-2020
Aucune coupure lors du changement de fournisseur
Aucune démarche administrative
Sans engagement
Service client disponible 6j/7