Aller au contenu principal
Méthodes de production de l’électricité éolienne

L’électricité éolienne : qu’est-ce que c’est ?

Eni vous explique tout sur l’électricité éolienne et les différentes méthodes de production de cette énergie.

Parmi les énergies vertes, l’électricité éolienne est l’une qui se développe le plus vite. Elle ne représente pourtant qu’un peu moins de 4 % de toute l’électricité produite en France, alors que les éoliennes dernières générations sont aussi compétitives que les centrales à cycle combiné gaz. Tout ce dont a besoin une éolienne pour produire de l’électricité, c’est la force du vent. Découvrez dans cet article comment fonctionne l’éolien.

Définition de l’énergie éolienne

Le vent est une ressource inépuisable. Une éolienne de 2 mégawatts est capable de produire 4 000 MWh. La production d’électricité éolienne ne produit donc aucun gaz à effet de serre. De cette façon, la production électrique d’une éolienne participe à la démarche de réduction des émissions de gaz à effet de serre conduite par la France. En plus d’être entièrement écologique, l’énergie éolienne terrestre se paie le luxe de faire une économie considérable, de plus de 1100 tonnes annuelles, comparée à l’électricité produite avec les énergies fossiles.

Lieux des installations

Les éoliennes peuvent être installées en mer, ou sur la terre. On parle alors d’éolien offshore ou d’éolien terrestre. Le fait de pouvoir le déployer sur terre ou en mer, permet de choisir le meilleur emplacement possible. En effet, la force du vent est différente en fonction de l’endroit où il vient, et de celui où il va. Il faut donc sélectionner le meilleur endroit pour maximiser la production d’électricité. Pour alimenter les différents réseaux électriques, il est primordial que les installations soient efficaces. Elles sont installées dans les zones où le vent souffle au moins 80 % du temps. La population et les entreprises peuvent alors profiter pleinement de l’électricité éolienne, écologique, économique, et au maximum de ses capacités. Des zones de développement éolien ont été définies par les collectivités pour optimiser la puissance des éoliennes sans nuire à la qualité de vie des riverains.

Comment ça fonctionne ?

Contrairement à d’autres énergies électriques, renouvelables ou non, l’éolienne ne nécessite pas de turbine. Elle est composée :

  • d’un rotor de 3 ou 4 pales de 25 à 60 mètres de long,
  • d’une nacelle qui contient un multiplicateur, un frein mécanique et un alternateur,
  • d’une tour qui comporte un mât de 50 à 130 mètres de hauteur, un transformateur et le système de commande,
  • et d’une base en béton armé pour maintenir le tout bien stable.

Sous la force du vent, les pales se mettent à tourner et entraînent l’alternateur qui fournit l’électricité. S’il faut bien réfléchir avant de placer les éoliennes pour en tirer le meilleur, elles sont ensuite extrêmement compétitives par rapport aux autres types d’électricité polluants. Les éoliennes de dernière génération rivalisent même avec les centrales à cycle combiné gaz.

Il faudrait quelques 130 000 éoliennes de 2 MW pour satisfaire les besoins en électricité de la France uniquement avec l’éolien. C’est pourquoi la société Eni s’engage à développer de nouvelles solutions comme l’énergie éolienne avec son offre d’électricité verte. Vous pouvez donc bénéficier d’un contrat sans frais ni engagement, dont les prix sont bloqués pendant 3 ans. Pas besoin de dépenser plus pour bénéficier d’une énergie propre.

Nos garanties

Meilleur fournisseur énergétique 2018-2019
Aucune coupure lors du changement de fournisseur
Aucune démarche administrative
Sans engagement
Service client disponible 6j/7