Aller au contenu principal
Choisir son chauffage électrique

Comment choisir son chauffage électrique ?

Eni vous conseille pour faire le bon choix dans votre achat ou renouvellement de chauffage électrique.

Si vous changez de logement, ou si vous avez besoin de faire davantage d’économies, investir dans un modèle plus récent peut être une très bonne idée. Il existe différents modèles de radiateurs électriques. Tous ne donnent pas la même chaleur, n’ont pas le même rendement, et certains peuvent être énergivores.

Trouver le produit adapté à vos besoins

En premier lieu, définissez le critère le plus important pour vous. Trop souvent, on souhaite acquérir son chauffage si rapidement, qu’on oublie de prendre un temps de réflexion suffisant pour choisir le chauffage électrique qui convient le mieux. C’est pourquoi vous trouverez ci-dessous les modèles, avantages, inconvénients, et autres caractéristiques susceptibles de vous intéresser. Les critères à examiner sont le coût d’acquisition et le coût de fonctionnement, la qualité de chaleur (n’assèche pas l’air, homogène) et la puissance nécessaire. Pour calculer la puissance nécessaire, comptez 100 W par m², voire 70 W par m² si le logement est isolé selon les dernières normes. Prévoyez 10 % de plus pour les pièces exposées au Nord, 10 % de moins pour celles exposées au Sud ou mitoyennes de pièces chauffées et 20 % de plus pour les salles de bains. En montagne, ajoutez 10 % par 500 m d’altitude. Les pièces de 30 m² ou plus disposeront de 2 radiateurs. Sur ces critères, vous pourrez sélectionner en toute quiétude votre chauffage électrique.

Les modèles à chaleur rapide

Vous pouvez choisir entre un convecteur, un radiateur à accumulation, un chauffage à inertie ou encore, un panneau rayonnant. Le convecteur paraît convenir davantage aux petits budgets (30 à 400 €), mais attention à la consommation, surtout si le logement est mal isolé. Il a l’avantage de mettre en chauffe immédiatement, mais son confort thermique laisse à désirer (assèche l’air, ne diffuse pas une chaleur homogène). En investissant dans des panneaux rayonnants, vous obtiendrez un résultat bien supérieur, mais ils sont réservés aux grandes pièces. Le coût d’acquisition, qui peut aller jusqu’à 20 fois celui d’un convecteur bas prix, vous fera sans doute hésiter. Cependant, ne perdez pas de vue qu’il dépense moins d’énergie.

Les modèles à chaleur douce

Pour une diffusion uniforme de la chaleur dans la pièce, le radiateur à inertie est idéal. Il permet un confort thermique plus agréable que celui offert par le panneau rayonnant. Plus coûteux, il s’agit aussi d’un investissement (180 à 1100 €) qui vaut le coup. En effet, il permet de stocker de la chaleur, puis de la diffuser à retardement. L’appareil, une fois éteint, continue de chauffer la pièce pendant quelques temps. Même chose pour le radiateur à accumulation, mais d’une capacité de stockage bien supérieure. C’est un processus qui permet de réduire sa consommation d’énergie d’au moins 40 %. De plus, l’électricité n’est consommée que pendant les heures creuses et la chaleur restituée tout au long de la journée. Ces deux modèles offrent un réel confort thermique.

Quel radiateur dans quelle pièce ?

Chaque modèle ayant ses avantages, vous pouvez choisir de les installer en fonction de la pièce à équiper. Le radiateur à accumulation conviendra tout à fait pour un grand hall d’entrée. Dans un grand séjour, vous privilégierez le rayonnant et l’inertie. Les salles de bains pourront être équipées de convecteurs soufflants ou de radiateurs sèche-serviettes, qui permettent de suspendre les serviettes et de chauffer rapidement la pièce. Autre avantage, ils résistent mieux à l’humidité.

Nos garanties

Meilleur fournisseur énergétique 2018-2019
Aucune coupure lors du changement de fournisseur
Aucune démarche administrative
Sans engagement
Service client disponible 6j/7