Aller au contenu principal
Les conseils d'Eni pour traiter une fuite de gaz, entretenir sa chaudière, le DPE

Traiter une fuite de gaz : un gain énergétique

Une fuite de gaz dans votre installation n’a pas seulement des conséquences pour votre santé, elle augmente également votre facture d’énergie

Les conséquences d'une fuite de gaz sont souvent dangereuses : intoxication au monoxyde de carbone, explosions... Si les risques pour la santé sont bien réels, ils ne sont pas les
seuls : toute fuite augmente les dépenses d'énergie. Dans une optique de gain énergétique, il est donc important de vérifier le bon fonctionnement de l’installation au gaz.

Déceler la présence d'une fuite de gaz grâce au DPE

Depuis 2006, tout vendeur d'un bien immobilier doit faire établir un diagnostic DPE (Diagnostic de Performance Energétique). Ce diagnostic immobilier permet au futur acheteur de connaître la classe énergétique du bâtiment. Grâce à l'étiquette énergie, il est possible de connaître les émissions de gaz à effet de serre et d’obtenir des informations précises sur les appareils qui consomment de l'énergie (chauffage, ventilation...). Ce diagnostic permet également de détecter toute source de déperdition de chaleur (mauvaise isolation de la toiture ou des fenêtres, ponts thermiques...) et apporte des conseils pour réduire la facture énergétique du logement. Il peut être intéressant d’effectuer des travaux d'isolation ou de remplacer une chaudière ancienne par un modèle plus performant.

Mieux informé sur l'état de son futur logement, l'acquéreur peut ensuite déterminer quel type de travaux d'économie d'énergie il peut réaliser pour réduire ses factures. Le chauffage étant le poste le plus énergivore dans une maison, il est l'objet d'une attention particulière lors du DPE. Si la chaudière consomme beaucoup alors que la maison reste froide ou humide, c'est le signe d'un mauvais rendement énergétique et peut-être d'une fuite de gaz dans le circuit.

Source : http://www.developpement-durable.gouv.fr/

Entretenir régulièrement sa chaudière pour faire un gain énergétique

Une chaudière mal réglée consomme plus. Si la loi impose un entretien annuel des chaudières au gaz pour des raisons évidentes de sécurité, ces travaux d'entretien réguliers permettent aussi de repérer tout dysfonctionnement de l'appareil ainsi que les fuites d'énergie.

Vérification du brûleur, nettoyage du conduit d'évacuation, isolation de la chaudière, état des tuyaux... Tous ces points doivent être contrôlés pour éviter des pertes énergétiques. Pour 1% de rendement en moins, c'est 1% de consommation d'énergie en plus. Concernant les bouteilles et les citernes, pour plus de sécurité et un potentiel gain énergétique, il est préférable de contrôler régulièrement le niveau de gaz (des bouteilles ou de la citerne) sur le compteur d'énergie. Si le niveau baisse sans qu'aucun appareil n'utilise de gaz, il faut identifier l'origine de la fuite de gaz.

Le gain énergétique obligatoire pour les BEPOS

Il est possible de faire établir un DPE à n'importe quel moment. Cela permet de se faire une idée des pertes énergétiques de son logement et d'être conseillé sur les améliorations énergétiques à apporter. Dans le cas d'une construction neuve, les nouvelles normes imposent d'éviter au maximum les déperditions d'énergie. À partir de 2020, le bâtiment à énergie positive (BEPOS), dont le principe est de produire plus d'énergie qu'il n'en consomme, deviendra la référence en matière de construction. Il ne devra donc présenter aucune fuite thermique ou énergétique. Traquer la fuite de gaz ne sera plus seulement une question de sécurité mais une obligation environnementale visant à réduire les consommations énergétiques des bâtiments.

Nos garanties

Meilleur fournisseur énergétique 2018-2019
Aucune coupure lors du changement de fournisseur
Aucune démarche administrative
Sans engagement
Service client disponible 6j/7