Aller au contenu principal
Compteur électrique : installation et obligation

Compteur électrique : installation et obligation

Découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur le compteur électrique : comment l’installer ? Quels types de compteur existent ?

Elément essentiel du réseau électrique, le compteur électrique sert à prendre la mesure de la quantité d'énergie électrique que consomme un foyer. Toute habitation pourvue d'un système électrique dispose d'un compteur. Cet équipement permet à la société qui fournit l'habitat en électricité de connaître l'exacte énergie consommée afin d'établir une facture précise, sur la base d'une consommation réelle. Selon le type de compteur, la consommation est affichée de manière mécanique ou numérique (pour les compteurs électriques les plus modernes). Outre la consommation électrique, le compteur est aujourd'hui capable de fournir d'autres index d'électricité, comme notamment la tension électrique, les tarifs du kilowattheure, etc.

Comment se déroule l'installation d'un compteur électrique ?

Avant toute chose, il faut savoir que le compteur électrique ne peut être installé qu'une fois que l'habitat a été raccordé au réseau électrique. Une équipe technique intervient alors pour poser le dispositif. C'est cette dernière qui décidera si le compteur électrique va être installé à l'intérieur ou à l'extérieur de l'habitation. La priorité étant qu'il soit posé dans un endroit où il est à l'abri de la pluie ou toute autre source d'humidité. A noter que dans les habitations individuelles, le compteur électrique est le plus souvent installé juste à côté du panneau électrique.

Compteur électromécanique et compteur électronique

Il existe différents types de compteurs, dont les plus courants sont les électromécaniques et les électroniques. Les premiers mentionnés sont dits classiques car ce sont les premiers à avoir été installés. Ils sont pourvus d'un disque dont la rotation est proportionnelle à la dépense d'énergie. Ce sont des dispositifs robustes et faciles à installer. Les compteurs électroniques fonctionnent, quant à eux, grâce à la présence d'un shunt. Ces derniers ont notamment pour avantage d'être moins encombrants que les compteurs électromécaniques. Leur affichage peut être mécanique ou numérique, selon le modèle.

Quatre autres types de compteurs

Il existe quatre autres types de compteurs électriques, que sont les compteurs modulaires, les compteurs de type centrale de mesure, les compteurs de consommation d'appareillage et les compteurs électriques communicant. Les modulaires sont pourvus d'un dispositif de mesure électronique. Généralement petits, ils se montent sur un rail DIN et sont, de fait, très simples à installer. Les centrales de mesure sont un peu plus complètes que les autres compteurs car elles donnent plus de données, dont les harmoniques. Elles sont de plus pourvues de sorties grâce auxquelles elles peuvent transmettre leurs informations (via Ethernet, etc.). Le compteur de consommation d'appareillage est pourvu d'un dispositif de mesure électronique et s'installe directement entre la prise et l'appareil dont on veut connaître la consommation. Enfin, les compteurs communicants sont les tous derniers arrivés. Ils sont équipés d'une technologie AMR (Automated Meter Reading) et communiquent leurs données au gestionnaire du réseau de distribution par ondes radio.

Les obligations et conformités

Un compteur électrique doit obligatoirement être installé par un technicien qualifié. De plus, le dit compteur doit répondre à certaines normes et conformités. Notamment, il doit être conforme MID, ce qui veut dire conforme à la directive CE 2004/22/CE. Il doit aussi impérativement être conforme à la norme CEI 62053-31:1998 et/ou à la norme CEI 62052-11:2003.

Nos garanties

Meilleur fournisseur énergétique 2018-2019
Aucune coupure lors du changement de fournisseur
Aucune démarche administrative
Sans engagement
Service client disponible 6j/7