Aller au contenu principal

Appareils au gaz de ville : poêles à gaz, radiateurs et convecteurs

Que peuvent vous apporter les appareils au gaz de ville ? Nous décryptons dans notre article, les avantages et les coûts engendrés.

Que l’on décide de s’équiper en poêle à gaz de ville ou en convecteur gaz, le chauffage d’appoint gaz est un bon moyen pour améliorer le confort de son logement sans alourdir la facture d’énergie. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur les appareils indépendants au gaz de ville.

Le poêle à gaz, moderne et convivial

Il apporte le plaisir d’un appareil de chauffage avec flamme sans en donner les inconvénients. Pas de corvée de bois, pas de cendres à vider, et pourtant il est aussi agréable qu’un poêle à bois. Cet appareil de chauffage, tout comme l’insert gaz, est idéal pour ceux qui rêvent d’un bon feu de cheminée. Il s’allume avec une télécommande et donne toute sa puissance en quelques minutes.

Le poêle à gaz est alimenté par un flexible gaz ou par un tuyau rigide en PLT (inox recouvert de polyéthylène) ou en cuivre. Les fumées sont évacuées par un conduit ou une sortie ventouse. En cas d’extinction de la flamme, la sonde d’ionisation intégrée permet d’arrêter l’alimentation en gaz.

Le radiateur ou convecteur gaz de ville

Il ne s’agit déjà plus d’un chauffage gaz d’appoint mais bien d’un chauffage indépendant au gaz naturel. Le convecteur ou radiateur gaz s’installe dans chaque pièce et permet de réguler la température indépendamment. Il existe des convecteurs dont la puissance peut aller de 1 000 à 2 000 watts. Les panneaux rayonnants gaz peuvent aller jusqu’à 30 kW. Ces appareils de chauffage gaz permettent d’utiliser le gaz de ville pour le chauffage même si le logement n’est pas équipé d’un chauffage central.

Le principal avantage du convecteur ou radiateur au gaz de ville réside dans sa simplicité d’installation et son coût de fonctionnement réduit. Le radiateur fonctionnant par rayonnement est à privilégier, du point de vue du confort comme de l’économie.

L’entretien des chauffages gaz d’appoint

Qu’il s’agisse du poêle à gaz ou du radiateur convecteur ou rayonnant au gaz, ou de l’insert gaz, le coût de la maintenance est du même ordre que pour une chaudière gaz. L’installation de l’appareil doit recevoir la certification de conformité. De plus, il convient de faire réviser son appareil au gaz de ville chaque année, voire deux fois par an si la période de chauffe dure plus de 7 à 8 mois.

L’installation et l’entretien doivent être réalisés par un professionnel du gaz. Le coût d’une visite annuelle se situe aux environs de 100-150 euros.

Si l’appareil est raccordé par un tuyau flexible gaz, il convient de s’assurer que celui-ci est en bon état. Il doit être changé a minima à la date indiquée sur le tuyau, mais également s’il a trop jauni, signe de détérioration.

Le coût des appareils au gaz de ville

Le coût d’acquisition varie en fonction du type d’appareil. Les fourchettes de prix sont grandes, chaque catégorie d’appareil indépendant se déclinant du bas de gamme au haut de gamme. Voici quelques exemples de fourchettes de prix :

  • entre 1 500 euros et 5 000 euros pour un poêle au gaz de ville,
  • même ordre de prix pour un insert gaz,
  • 1 000 à 2 000 euros pour un radiateur gaz indépendant.

Si le coût paraît élevé, il faut bien voir qu’à l’usage et en fonction de l’offre souscrite, vous pouvez disposer d’un bon confort pour une facture énergétique plutôt réduite. Comparez et choisissez l’offre gaz qui vous correspond le mieux.

Nos garanties

Meilleur fournisseur énergétique 2019-2020
Aucune coupure lors du changement de fournisseur
Aucune démarche administrative
Sans engagement
Service client disponible 6j/7