Aller au contenu principal

Le joule, dont le symbole est J, est une unité pour quantifier l’énergie, le travail et la quantité de chaleur. Correspondant à une très petite quantité d’énergie, on utilise souvent les kilojoules (kJ) ou les calories en nutrition, ou encore le kilowattheure (kWh), pour mesurer l’énergie électrique ou thermique.

Le kilovoltampère (kVA) permet de mesurer la puissance électrique apparente ou souscrite d’une installation électrique.

Le kilowatt (kW) mesure quant à lui la puissance active ou utile. Un voltampère équivaut à un watt.

Lors de la souscription à un contrat d’électricité, la puissance, mesurée en kVA, permet de définir l’option tarifaire. Cette puissance définira la puissance maximale que le client peut appeler sur le réseau électrique à un instant T.

Le kilowattheure exprime une quantité d’énergie consommée sur une période donnée. L’abréviation de kilowattheure est kWh. Un kWh vaut 3,6 millions de joules.

1 MWh (mégawattheure) = 1 000 kWh
1 GWh (gigawattheure) = 1 000 MWh ou 1000 000 kWh

Le gaz naturel est consommé en volume (m3), cependant la combustion de ce volume ne produit pas toujours la même quantité d’énergie selon la composition du gaz ou l’altitude.
Afin de calculer la quantité d’énergie véritablement consommée, le volume de gaz consommé est transformé en kilowattheure par l’utilisation d’un coefficient de conversion tenant compte des spécificités du gaz utilisé.

Les lampes basse consommation (ou lampes fluorescentes compactes) est un tube miniaturisé fluorescent plié en 2, 3 ou 4, émettant de la lumière. Il s’agit d’une adaptation du tube industriel à l’usage domestique. Elles n’ont pas de filament, contrairement aux lampes traditionnelles.

La lampe à fluorescence présente de nombreux avantages comparée à la lampe à incandescence classique :

  • Un meilleur coefficient de performance : 60 à 70 lumens par Watt contre 14 à 25 lumens par Watt pour la lampe à incandescence classique.
  • Une durée de vie supérieure.
  • Il est possible de choisir la température de la couleur.

Elles nécessitent un recyclage spécifique.

Action de condenser du gaz naturel de sa forme gazeuse à sa forme liquide afin d’en réduire le volume et ainsi de permettre le transport par navire (en méthanier) et/ou son stockage.

Le gaz naturel est liquéfié par cryogénie, c’est-à-dire qu’il est refroidi à très basse température, soit environ -161°C. Il prend alors la forme d’un liquide clair, transparent, inodore et deux fois plus léger que l’eau.

Nos garanties

Meilleur fournisseur énergétique 2018-2019
Aucune coupure lors du changement de fournisseur
Aucune démarche administrative
Sans engagement
Service client disponible 6j/7