Eco-gestes : nos conseils pour réduire votre consommation de gaz

Économiser l'énergie et gagner en confort, cela semble contradictoire, et pourtant... Découvrez nos conseils pour préserver, au jour le jour avec des gestes simples, l'énergie tout en bénéficiant au mieux du confort du gaz naturel.

Se chauffer au gaz naturel

Qu’il s’agisse de chauffer un grand pavillon ou un appartement plus modeste, le gaz est une énergie facile à mettre en œuvre pour assurer une température agréable dans le logement en toute saison. Chaudière, radiateur, circuit de chauffage, votre confort dépend du fonctionnement harmonieux de toute l’installation de chauffage.

Adoptez des gestes simples : vos radiateurs vous le rendront !

Intérieur ou extérieur, prendre soin de vos radiateurs peut facilement accroître votre confort.

L’extérieur de vos radiateurs

Évitez de couvrir ou d’obstruer vos radiateurs avec des objets. Vous réduisez le rayonnement des surfaces de chauffe, détériorez leur performance et la bonne répartition de la chaleur dans les pièces.
Dépoussiérez au moins deux fois par an vos radiateurs : vous améliorez leur efficacité et réduisez la poussière en circulation dans l'air.

L’intérieur de vos radiateurs

Au moins une fois par an, après la mise en route du début de l’hiver, procédez à la purge des radiateurs. Ouvrez tous les robinets, et commencez par ceux des niveaux inférieurs, puis de chaque niveau en finissant par le dernier étage. Avant de conclure, vérifiez que la pression du circuit de chauffage est restée suffisante (en général supérieure à 1,3/1,5 bar dans un appartement), sinon ajoutez de l’eau. Vérifiez la pression à la fin de l’opération et quelques jours plus tard, une fois que les bulles d’air présentes dans l’eau se sont résorbées.
Certains radiateurs restent froids, même à proximité du robinet ? Demandez conseil, les causes peuvent être multiples : circuit de chauffage encrassé, robinet bloqué, défaut de conception de l’installation, défaillance du circulateur…

Haut de page

Adaptez le chauffage à vos besoins

Le chauffage, c’est en moyenne 65% de votre facture énergétique ! Chaque détail compte. Voici quelques pistes.

Un degré en moins pour 7% d’économie

Baisser d’un seul degré la température du thermostat d’ambiance économise 7% sur la facture de chauffage, ça vaut le coup de mettre un pull !

Adaptez la température de chaque pièce à son usage

19°C dans les pièces à vivre, 21°C dans la salle de bain et 16°C dans la chambre des parents : le confort passe aussi par des températures adaptées à chaque pièce. Pour cela, il vous faudra installer un robinet thermostatique sur chaque radiateur et équilibrer le circuit de chauffage.

Chauffez en fonction de votre présence

En votre absence, même en cours de journée, vous pouvez réduire la consommation de gaz en réduisant la température de votre logement tout en retrouvant un niveau agréable à votre retour : utilisez pour cela la programmation horaire et hebdomadaire de la chaudière. La nuit, une température d'ambiance réduite de 2 ou 3°C est propice au sommeil, comme aux économies !

Logement sain : le confort thermique en prime

Maîtriser l'humidité de l'air contribue à la sensation de chaleur. Aérer son logement quotidiennement évacue l'humidité produite par la respiration des occupants, les activités ménagères et de toilette. Une ventilation mécanique contrôlée (VMC) moderne de type hydroréglable ajuste le renouvellement de l'air à l'humidité intérieure. En l'absence de VMC, ouvrir les fenêtres cinq minutes tous les matins dans les pièces humides et les chambres favorise une sensation de chaleur agréable dès 19°C pour toute la journée.

Fermez les volets

En fermant vos rideaux et volets pleins la nuit, vous pouvez réduire les déperditions de chaleur de 15 à 50% selon le vitrage et la surface de vos ouvrants.

Haut de page

Rénover l’installation de chauffage

Pour que les petits gestes quotidiens soient encore plus efficaces, le remplacement de votre chaudière est peut-être à étudier.

Votre chaudière a plus de 10 ans ?

Demandez conseil à un chauffagiste qualifié pour évoluer vers une chaudière basse température ou à condensation et économiser au moins 30% sur votre consommation annuelle. Vous pouvez aussi retrouver tous les conseils d’Eni sur les équipements et les aides financières dans la rubrique « Le gaz à la maison ».

Votre installation n’est pas équipée d’un thermostat d’ambiance ?

Là encore, demandez quelles sont les possibilités d’évolution de l’installation. Dans les deux cas, le propriétaire peut bénéficier d’aides au financement ou de crédit d’impôt.

Gardez la chaleur, ne la laissez plus s’échapper

Profitez de la rénovation de votre installation pour revoir l’isolation thermique du logement : la nouvelle chaudière pourra être moins puissante, plus petite et donc moins chère, pour un confort encore accru !